Accueil » Histoire : Focus sur les allemands passés par le Real Madrid

Histoire : Focus sur les allemands passés par le Real Madrid

Après sa signature au début de l'été, Rudiger sera le 10e Allemand de l'histoire du Real Madrid.

par David Chevalier
Rudiger : le 10e Allemand de l'histoire du Real Madrid

Rudiger sera le 10eme joueur allemand à avoir rejoint le Real Madrid. Bien qu’il ait rejoint le Real Madrid sur un transfert gratuit cet été, Antonio Rudiger n’est pas encore à Valdebebas. Il fait partie du groupe de joueurs qui ont disputé des matchs avec leurs équipes nationales jusqu’à la mi-juin. Gunter Netzer a été le premier Allemand à signer à Madrid à l’été 1973.

Netzer le pionnier

Au début des années 1970, Santiago Bernabeu est tombé amoureux du style de jeu du Borussia Mönchengladbach. C’est pourquoi il a signé leur joueur le plus talentueux. Gunter Netzer est arrivé en échange de 36 millions de pesetas en tant que star absolue. C’est le joueur à qui l’on permettait d’oublier toute tâche défensive. Il pouvait jouer comme bon lui semblait au Borussia. À Madrid, c’est autre chose qui l’attend. Pour commencer, sa signature est considérée comme un défi à la galanterie de Velazquez. Mais Netzer ne parvient pas à convaincre les supporters. Les performances de Johan Cruyff à Barcelone lui valent un jugement plus sévère. Il part après trois saisons au cours desquelles il a remporté deux titres de champion et deux coupes nationales.

Le gauchiste Breitner

Paul Breitner rejoint le Real Madrid en provenance du Bayern Munich en échange de 90 millions de pesetas. Un jour, il a dit dans le vestiaire qu’il allait à Almeria pour tourner un film occidental. Ce n’était pas une blague. Breitner a joué dans le western « Potato Fritz ». Ses idées de gauche ont provoqué un malaise au sein de la direction du Real Madrid, notamment lorsqu’il a aidé financièrement les grévistes du Standard. Le club lui a dit que ce n’était pas une bonne idée. » Avec mon argent, je fais ce que je veux », a-t-il répondu. Il est resté au Real Madrid pendant trois autres saisons pour remporter deux titres de LaLiga et une coupe. Mais il n’a pas pu remporter la Coupe d’Europe, qu’il avait gagnée avec le Bayern Munich juste avant de le rejoindre.

Lire aussi : Real Madrid : Les 7 meilleurs gauchers de l’histoire du club

Le malaise Uli Stielike

Uli Stielike n’a pas quitté le Real Madrid en bons termes. Sa mauvaise relation avec Juanito a donné lieu à un vilain incident entre eux. Ce fut lors d’un match du Real Madrid contre Neuchâtel après le départ de l’Allemand pour la Suisse. Ils ne se parlaient plus et la défaite en finale de la Coupe des vainqueurs de coupe 1983 a augmenté la tension entre les deux hommes. Stielike, arrivé lui aussi du Borussia Mönchengladbach pour environ 50 millions de pesetas, a conquis le stade Santiago Bernabeu par son dévouement et ses sacrifices. Les chants de « Uli, Uli » sont devenus un cri de ralliement dans le stade. Stielike est resté au Real Madrid pendant huit saisons, remportant quatre titres de champion, deux coupes et une coupe de l’UEFA.

Bernd Schuster le rebelle.

Les relations entre Bernd Schuster et le FC Barcelone se sont détériorées après la défaite en finale de la Coupe d’Europe 1986 contre le Steaua. Le prodige allemand rebelle passe une saison sur la touche. La saison suivante, il revient au jeu et remporte la coupe avec Barcelone, mais prend sa revanche en signant au Real Madrid.

« Barcelone a besoin de joueurs intègres et motivés qui sentent les couleurs du club », a déclaré le président de l’époque, Josep Lluis Nunez.

Son arrivée entraîne le départ d’un joueur qui, en peu de temps, avait conquis tout le monde au Real Madrid, le Serbe Milan Jankovic. Schuster ne passe que deux saisons chez les Blancos, avec deux titres de champion, ainsi qu’une Copa del Rey et deux Supercopa de Espana. Ses relations avec le président Ramon Mendoza se détériorent et il quitte le club à l’été 1990. Il a reçu 250 millions de pesetas pour mettre fin à son contrat. En octobre de la même année, il rejoint l’Atletico Madrid, devenant ainsi le premier joueur à jouer pour les trois géants de LaLiga.

Lire aussi : Top 3 des plus gros flops de transfert du Real !

Bodo Ilgner, le gardien tant attendu

Fabio Capello voulait un grand gardien de but. Il n’est pas convaincu par Santiago Canizares et Francisco Buyo. Il n’a cessé d’en chercher un jusqu’au 2 septembre 1996, date à laquelle le Real Madrid a fait signer l’international allemand. Bodo Ilgner débarque en provenance de Cologne pour un peu plus de 350 millions de pesetas (environ 2,1 millions d’euros). Les Blancs venaient de signer le gardien de but avec lequel ils allaient redevenir champions d’Europe après 32 ans de tentatives infructueuses.

Il a passé cinq saisons au Real Madrid, remportant au moins un titre à chacune d’entre elles. Il n’a pratiquement pas joué lors des deux dernières saisons en raison d’une blessure à l’épaule qui l’a contraint à prendre sa retraite. Ilgner est aujourd’hui ambassadeur de Los Blancos.

Metzelder, le flop

Christoph Metzelder est l’un des flops du Real Madrid. Il a été frappé par des blessures après avoir été libéré par le Borussia Dortmund. Il n’a réussi à jouer que 30 matchs en trois saisons pour le Real Madrid. Tout le monde a été choqué lorsqu’il a été condamné pour trafic de pornographie enfantine en avril 2021. Metzelder a avoué devant le tribunal administratif de Düsseldorf avoir partagé 18 fichiers contenant de la pornographie enfantine et juvénile sur Internet. Il a présenté ses excuses aux victimes. Il a été condamné à 10 mois de prison avec sursis.

Lire aussi : Real Madrid : Focus sur les autres signatures ratées de dernière minute

Mesut Özil, le génie

Mesut Özil est l’Allemand le plus talentueux à avoir porté le maillot du Real Madrid. Il est arrivé à l’été 2011 pour 18 millions d’euros afin d’ajouter de la magie à l’idée que José Mourinho avait dans sa tête. Mais à l’été 2013, Ozil a choisi de quitter Madrid. C’est une décision dont on peut dire qu’elle est l’une des grandes erreurs du football moderne. Avec la Coupe du monde 2014 en vue, il s’est senti sous-estimé à Madrid, blessé par la signature d’Isco. Il a décidé de partir pour Arsenal, ce qui a choqué un vestiaire dans lequel il avait une grande relation avec Sergio Ramos. Au Real Madrid, il a remporté une LaLiga, la Copa del Rey et la Supercopa de Espana.

Le discret Khedira

Sami Khedira a rejoint le Real Madrid la même saison qu’Ozil a signé pour les Blancos. Il n’a jamais vraiment impressionné au Real Madrid et est parti à la Juventus en 2015. Il a remporté deux titres de la Copa del Rey, un championnat, la Supercopa de Espana et un trophée de la Ligue des champions. Khedira a été titulaire lors de la finale de Lisbonne contre l’Atletico Madrid.

Le roi Kroos

Il n’y a pas de débat. Toni Kroos est le meilleur joueur allemand à avoir joué au Real Madrid. Actuellement dans sa neuvième saison au club, Kroos a remporté 16 titres en tant que joueur du Real Madrid, dont quatre en Ligue des champions.
Kroos est à l’opposé des personnalités rebelles telles que Netzer, Breitner ou Schuster. C’est un génie. La relation du Real Madrid avec l’Allemagne est différente depuis que Kroos porte le huit au dos de son maillot. Il fait partie des meilleurs investissements jamais réalisés par le Real Madrid. Le club a payé 25 millions d’euros pour le faire signer au Bayern Munich.

Lire aussi : Carlo Ancelotti aimerait prendre sa retraite au Real Madrid !

Voir aussi

Laisser un commentaire

A propos

Actu Football : Toute l’actualité du Football. Tous les championnats, toutes les compétitions. En 24/7 !

Suivez-nous

Actualité récentes

@2022 – Actu-football – Tous droits réservés.