Accueil » Euro Féminin : L’équipe type du tournoi !

Euro Féminin : L’équipe type du tournoi !

L'Euro Féminin vient de s'achever. Cette édition nous a reservé pas mal de surprises. La compétition a été très relevée, avec un niveau impréssionnant.

par Mikael Sollu
Euro 2022

Cette édition de L’Euro Féminin 2022 vient de fermer ses portes. L’Angleterre, pays hôte, a glané le titre au terme d’une finale très disputée face à l’Allemagne. Le tournoi aura eu son lot de surprises et de révélations. Des stars du futur et des héros improbables ont émergé pendant l’Euro Féminin 2022. Tandis que d’autres se sont imposés comme les meilleurs du continent. Voici l’équipe type du tournoi

Daphne van Domselaar (Pays-Bas), la révélation de l’Euro Féminin

La gardienne néerlandaise Van Domselaar n’était même pas censée être titulaire lors de la défense du titre de son équipe. Mais la blessure de la capitaine lors du match d’ouverture a obligé sa doublure de 22 ans à se mettre sous les feux de la rampe. Van Veenendaal ayant annoncé sa retraite cette semaine, le flambeau est officiellement passé.

Mapi Leon (Espagne)

L’Angleterre savait qu’elle avait un défi différent à relever lorsqu’elle s’est alignée face à l’Espagne en quart de finale. Elles alignaient des victoires dominantes sur leurs adversaires en phase de groupe. L’équipe de Jorge Vilda est la meilleure équipe du tournoi en termes de possession et de précision des passes. Leur style tiki-taka magistral a semblé désarçonner les Lionnes. L’Angleterre n’a pas réussi à trouver le chemin des filets en première mi-temps. Leon a effectué 39 récupérations de balle, tandis que la star du FC Barcelone a également obtenu 22 corners, soit le nombre le plus élevé de cette édition de l’Euro Féminin.

Lire aussi : Euro féminin : Analyse et pronsotic de la demi-finale entre l’Angleterre et la Suède !

Millie Bright (Angleterre)

Les Lionnes n’ont pas seulement marqué le plus de buts dans le tournoi, elles n’en ont également encaissé que deux. Cela est dû en grande partie à la performance impressionnante de la défenseuse centrale Millie Bright. Elle a ancré la ligne arrière de l’Angleterre et a apporté une assurance constante lorsque ses coéquipières perdaient le ballon dans des zones dangereuses. Cela a suffi à impressionner l’ancienne Lionne Fara Williams. Le coach a déclaré que la star de Chelsea était la meilleure joueuse anglaise de cet Euro Féminin.

Sakina Karchaoui (France)

Karchaoui a joué un rôle déterminant dans la qualification de la France pour les demi-finales. Ses 42 ballons récupérés étant les meilleurs en dehors des finalistes et juste devant Léon. La rapide défenseuse du Paris St Germain a aussi été deux fois passeuse lors de ses premiers matchs pour aider la France à terminer en tête du groupe D.

Keira Walsh (Angleterre)

L’habileté et la patience de Walsh au milieu de terrain ont été essentielles. Cela a permis à l’Angleterre d’inscrire les 22 buts qu’elle a marqués avant la finale. Cette capacité n’a jamais été aussi évidente que lorsqu’elle a fait la passe décisive sur le but d’Ella Toone en finale. Il s’agit de sa troisième passe décisive du tournoi. Sa coéquipière Jill Scott a fait l’éloge de son intelligence sur le terrain. Elle dirige et brise le jeu à parts égales, avec une précision de passe impressionnante de 89,4 %.

Lire aussi : Euro Féminin : La France se hisse dans le dernier carré !

Lena Oberdorf (Allemagne)

Elle a marqué l’histoire en 2019 en tant que plus jeune joueuse de la Coupe du monde pour son pays. Oberdorf s’est distinguée lors de son deuxième grand tournoi. La capacité de la joueuse de 20 ans à anticiper le jeu, à chronométrer ses défis et à effectuer les 23 tacles du tournoi a permis à la star de Wolfsburg d’être nommée Jeune joueuse du tournoi.

Lina Magull (Allemagne)

Oberdorf n’est pas la seule force allemande à s’ancrer dans l’entrejeu. Magull apporte également une présence posée et intimidante à l’équipe de Martina Voss-Tecklenburg. La star polyvalente du Bayern Munich, qui aura pour coéquipière l’Anglaise Georgia Stanway cette saison, a inscrit son troisième but du tournoi à Wembley, en plus d’une passe décisive.

Beth Mead (Angleterre), soulier d’Or de L’Euro Féminin

Mead est la lauréate du Soulier d’or avec six buts. Elle a été aidée par un brillant triplé lors de la victoire 8-0 de l’Angleterre sur la Norvège en phase de groupes. Cette victoire décisive contre une équipe de qualité a marqué un tournant dans ce tournoi. L’Angleterre a commencé à se demander si elle pouvait vraiment ramener le trophée à la maison. L’attaquante d’Arsenal, qui a profité de son absence de l’équipe britannique aux Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier pour se mettre en valeur. Elle a ajouté cinq passes décisives au passage.

Lire aussi : Tout ce qu’il y a à savoir sur Fifa 23 !

Kosovare Asllani (Suède)

Asllani a converti les tirs au but lors de la victoire 5-0 de son pays sur le Portugal en phase de groupes. Mais c’est sa capacité à servir les autres qui s’est avérée la plus importante pour envoyer son équipe en demi-finale contre l’Angleterre.
L’attaquante altruiste a rejoint les Anglaises Walsh et Fran Kirby pour le deuxième plus grand nombre de passes décisives. Elle a notamment été à l’origine du but de Jonna Andersson lors du match d’ouverture 1-1 contre les Pays-Bas.

Alexandra Popp (Allemagne)

La rivale de Mead pour le Soulier d’or a inscrit les deux buts de la demi-finale 2-1 de l’Allemagne contre la France. Elle a ainsi établi un record. La capitaine a marqué au moins une fois lors des cinq matchs de l’Allemagne jusqu’à la finale. Aucune autre joueuse dans l’histoire de la compétition n’a marqué dans autant de rencontres au cours d’un même Euro Féminin. Des blessures l’ont empêché de participer aux deux dernières éditions. La malchance a repris ses droits juste avant le coup d’envoi à Wembley, puisqu’elle a été contrainte de sortir pour un problème musculaire lors de l’échauffement.

Alessia Russo (Angleterre), la joueuse de l’Euro Féminin

Ce tournoi a fermement établi la jeune femme de 23 ans comme l’une des plus brillantes lumières du pays pour l’avenir. La super-sub a marqué quatre fois avant la finale. Ce qui la place derrière Mead et Popp au classement des buteuses, même si elle n’a jamais été titularisée. La magnifique talonnade de Russo à la 68e minute de la victoire 4-0 de son équipe sur la Suède en demi-finale est un parfait exemple de l’arrogance que l’Angleterre a développée au cours du tournoi.

Voir aussi

Laisser un commentaire

A propos

Actu Football : Toute l’actualité du Football. Tous les championnats, toutes les compétitions. En 24/7 !

Suivez-nous

Actualité récentes

@2022 – Actu-football – Tous droits réservés.